Les responsables...

Imprimer

association_comice_2

Président : Pierre Dosson

Vice-présidents : Gérard Chavot (responsable administratif et financier) ; Jean-François Cottin (responsable du concours charolais) ; Frédéric Duchêne (représentant des Organisations professionnelles agricoles)

Secrétaire : Colette Glas

Trésorier : Georges Reboux

Responsable concours animaux de boucherie charolais : Jean-François Cottin

Responsable concours limousins : Jean-Luc Conseillon

Responsable exposition ovine : Daniel Poyade

Responsable exposition reproducteurs charolais : Jérémie Trottet

Commissaire général : Gaston Michalon

Responsable buvette : Emmanuel Charliot

Responsable logistique : Michel Pomport

Responsable sécurité : André Magat

Responsable Communication : Lucie Grolleau

Responsable de la billetterie : Jeanine Marcel


Depuis 1999...

Douze ans après la mise en place de la nouvelle équipe, renouvelée et complétée au fil des années, Pierre Dosson estime qu’énormément de travail a été effectué par tout le monde. « A partir du moment où on a les bonnes personnes, on ne peut qu’avancer. » Le président retiendra trois événements qui l’ont marqué au cours de ces dix années : « Je garderai toujours en mémoire l’année 2001, où le concours n’avait pas eu lieu pour cause de fièvre aphteuse. Les 100 ans de l’association ont été un événement majeur. Il n’y a pas beaucoup d’associations qui ont plus de 100 ans et ont toujours de la vitalité. Enfin, en 2008, la création du bureau à l’étage, au dessus du bar, dans les écuries, permet de travailler désormais dans de bonnes conditions. Cela correspond mieux au dynamisme de l’association. »

Côté concours, Pierre Dosson note également une évolution. « L’arrivée des animaux limousins en 2008 a été bénéfique pour la manifestation. Au niveau du concours d’animaux de boucherie charolais, nous avons gagné en qualité. Progressivement, les différents concours du comice s’harmonisent au niveau de l’organisation. Je pense que nous avons aussi réussi à impliquer les bouchers et à faire la promotion de leur métier. Les commerçants de Feurs commencent aussi à prendre conscience de l’importance du comice. »